Accueil| Association|Histoire|René de Roys
Résistance et Déportation
|Notre Région|Archives, Bibliothèque
Iconographie, Bibliographie
|Forum
Site en français Site in English 

Introduction























En faisant en 1607 l'acquisition de la terre et de la seigneurie de Challuau, qui comprenait alors la " Maison de Plaisance bâtie à la moderne " par la Duchesse d'Etampes et ses premiers jardins, Pierre Le Charron allait y enraciner durablement son sang familial. Par de la les péripéties de l'histoire,quatre siècles plus tard, il se maintient dans le celui de ses occupants actuels.
A la mort de Pierre Le Charron, le cadet de ses 3 fils, François, seigneur de Saint Ange le Viel fera nommer sa maison Saint Ange. Cette terre de Saint Ange sera élevée pour lui en baronnie. Avec son fils aîné François, second du nom, ce seront 40 années de travaux ininterrompus d'embellissement et d'agrandissement qui transformeront le bâtiment de la duchesse d'Etampes, le grand corps central à quatre pavillons d'angle et à deux galeries latérales, ouvrant sur quatre côtés de jardins, dans le pur et élégant château du XVII° siècle que l'on voit sur l'aquarelle de 1703 , un des beaux ornements du temps de Richelieu et de Mazarin.
Les Le Charron de Saint Ange, plus encore que ceux des autres branches de Dormelles et de Paley, participeront à l'histoire de la France et à celle de leur temps de manière majeure. L' histoire de cette opulente famille parisienne qui avait choisi l'enracinement en terre gâtinaise, bien connue maintenant, de la fin du XV° siècle à son extinction à la fin du XIX° siècle, est tout à fait significative de l'histoire sous l'ancien régime de ces familles passées par leur mérites du troisième ordre au second.
Au de là de leur rôle dans les fonctions de l'administration et de la responsabilité financière au XVI° et début du XVII° siècle, ce sera bien sur dans les temps de la naissance du Jansénisme et de Port - Royal,dans ceux de la Fronde et des salons de la Préciosité, où leur action sera la plus distinguée. Nous n'omettrons pas cette branche cadette des Le Charron de Paley, celle des seigneurs de Rémauville, qui sauront s'illustrer à Landskron mais surtout lors du débarquement de Quiberon. Nous nous efforcerons d'établir les liens avec les autres le Charron parisiens, leurs cousins des XV° et XVI° siècles,qui virent s'établir à Montigny et dans des sous -fiefs de Villemer.

La société des Amis de Saint Ange s'est donné comme mission prioritaire, d'aider à établir et diffuser la connaissance de leur histoire,au travers de leurs grandes figures familiales. Bien sur, nous ne négligeront pas, les " Précurseurs " sur lesquels beaucoup reste encore à rechercher, mais nous nous concentrerons sur la filiation à partir de Claude I, qui vit à Paris à la fin du XV° siècle et au début du XVI°,en éclairant les trois générations qui feront parvenir leur nom au faîte de leur destinée: Celles de Germain et de Pierre, celle d'Antoine,de François et de Claude, enfin celle de François II

Les dossiers, les recherches seront organisées et référencés comme suit :

    L'origine de la famille Le Charron
    Chronologie
    Généalogies
    Les degrés familiaux
    Les Le Charron parisiens
      Le seigneurs de Dormelles
      Les seigneurs de Saint Ange
      Les seigneurs de Paley,(Villemaréchal)
      Les seigneurs de Remauville (Landskron)
      Montigny et Villemer
    Alliances et parentés
    Le patrimoine en Gâtinais
    Historique : faits, réalités et anecdotes
    Les grands événements et grandes fonctions :
      La Cour des comptes
      Le Secrétariat du Roi
      L' Extraordinaire des Guerres
      Le Jansénisme et Port Royal
      Le temps des Frondes
      Le temps des Guerres
      Les temps des Reines
      Les salons de la Préciosité
      Télisange et la vallée des Amours
      Quiberon
    Les grandes figures familiales
    Bibliographie, Sources et documents
    Iconographie
    Corpus des publications



Asa, Novembre 2005, indice 1 Nous contacter Revenir à l'introduction
-

© La Société des Amis de Saint Ange